Bienfaits du massage des yeux

Les yeux larmoyants, les yeux fatigués, les douleurs oculaires insupportables à la fin d’une journée de travail, un petit instant de détente s’impose. Afin de relâcher toute la pression accumulée au cours de la journée et dormir paisiblement, faites donc un petit massage. Nul besoin de s’embarrasser outre mesure, il suffit de petits gestes simples et faciles à effectuer soi-même. Une fois ces gestes assimilés, le chemin est dégagé pour pouvoir effectuer ce massage en tout lieu et en tout instant. À la fin du rituel s’observe une disparition quasi instantanée de tous ces maux oculaires.

Le bonheur dans le massage.

Un petit coup de fatigue ou de stress, vite un bon petit massage. Cette pratique est également utilisée dans les cas d’entorses pour soulager la douleur. De nos jours, le massage est aussi devenu un métier. Toutefois il n’est pas toujours nécessaire d’avoir recours aux services de ces professionnels pour obtenir satisfaction. Il est quand même important d’acquérir des notions de base pour réussir correctement un massage. Qu’il s’agisse de le faire sur son propre corps ou sur celui d’un autre. Un massage, peu importe la partie du corps utilisée est d’abord un geste doux qui a pour premier objectif d’apaiser. Cette action de pétrir ces muscles tend aussi bien à les solidifier énergiquement qu’à les assouplir. Il existe plusieurs types de massage dont les noms dépendent de la partie du corps massée. Mais que ce soit un massage de la tête, des orteils ou un massage cardiaque l’effet est le même : une relaxation pure et totale. Cet effet n’est cependant atteint que lorsque le massage est bien fait.

La fatigue et les douleurs oculaires.

Ces maux étant pour la plupart du temps associés interviennent le plus souvent en fin de journée. Ils sont essentiellement les conséquences d’une exposition prolongée des yeux aux écrans. Qu’il s’agisse d’un écran d’ordinateur ou même d’un téléphone portable. De même, la faiblesse visuelle est rencontrée après des heures de veille. Dans ce cas, il peut ne pas s’agir de veille devant un écran de poste téléviseur ou de smartphones. Mais tout simplement de plusieurs heures ou jours sans fermer l’œil autrement dit sans dormir. Ce type de fatigue peut survenir à n’importe quel moment. En effet, la fatigue visuelle ne vient pas directement des yeux mais plutôt du cerveau. Ce dernier donne l’alerte qu’il a besoin de repos. Cependant, plusieurs personnes se dopent à la caféine ou autres substances prohibées. Tout ceci dans l’intention de pouvoir demeurer dans un état de veille prolongé. Le résultat à la longue, outre la faiblesse visuelle c’est l’accoutumance. Afin de reposer un temps soit peu les nerfs optiques et favoriser leur fonctionnement efficace, le massage des yeux est recommandé. Sur le site urps5962ml.fr , toutes les méthodes permettant d’obtenir une satisfaction optimale après ce massage y sont décrites. Mais attention à ne pas en abuser, se reposer est tout aussi important que travailler.

Sève de bouleau : quels sont ses bienfaits ?

Miraculeuse eau, la sève de bouleau est très demandée et prisée pour une multitude de raisons. Elle est issue d’une espèce végétale dont le milieu de germination et de croissance contraste avec ses effets combien appréciés. Son plant se présente beaucoup plus sous forme d’arbre que de chaféite. Quelle manne ! Pourriez-vous certainement exclamer à la découverte de ses innombrables effets positifs dans plusieurs domaines de la vie.

Aspects physiques du bouleau

Le bouleau est une espèce végétale de taille très haute. Il peut atteindre généralement les deux mille mètres de hauteur et apprécie tant bien les terres pauvres et siliceuses que les régions arctiques. Il n’est pas exclu d’en trouver de taille moyenne. En Europe surtout, on peut en rencontrer quatre espèces dont deux arbrisseaux. 

Généralement, il présente une écorce blanche, lisse et très brillante parfois écaillée et un trou à jus qui facilite la récolte. Ce qui lui offre une apparence très soignée. Si vous vivez en Asie ou en Amérique du Nord, vous aurez la chance de tomber sur plusieurs autres espèces de cette belle dotation de la nature. Ces feuilles, quoique petites, offrent une apparence vert clair au printemps puis jaune à l’automne.

Effets positifs de la sève de bouleau sur la santé

De nombreuses vertus sont reconnues au liquide précieux récolté de l’arbre de bouleau. Il est doté d’éléments aux propriétés drainantes, stimulantes, anti-inflammatoires, antalgiques et assouplissantes. Il est important de savoir que l’eau de bouleau est aussi particulièrement connue et recommandée pour soulager de l’arthrose. La sève, par l’un de ses composants, a également un effet anti-inflammatoire immédiat et sans risque d’ulcère gastrique.

Elle peut donc, entre autres, contribuer :

  • à faire perdre un peu de poids pour les personnes obèses
  • à la diminution des lithiases ou calculs rénaux
  • à un meilleur fonctionnement cardiovasculaire
  • à la détox au niveau cutané avec une diminution des symptômes liés à l’eczéma, aux dartres, au psoriasis, aux dermites du cuir chevelure et autres
  • à stimuler ou revitaliser par l’apport des sels minéraux, en particulier pour les personnes exerçant une activité physique intense, les personnes âgées ou convalescentes
  • à éliminer certains parasites intestinaux. La sève de bouleau se montre efficace dans le traitement des rhumatismes, de la goutte, de la lithiase urinaire, de la cystite chronique, d’œdèmes d’origine cardio-rénale, cellulite, albuminurie.

Mais ces effets ne se limitent pas uniquement à la santé.

Les bienfaits du jus de bouleau chez un sportif

Le liquide incolore du bouleau aide l’athlète sur plusieurs plans. D’abord, avec ses effets tonifiants et revitalisant, elle permet à l’organisme de se recharger en nutriments essentiels après un effort physique important, particulièrement après un sport d’endurance. La consommation du jus de bouleau élimine de l’organisme l’acide lactique, cause des douleurs musculaires. Il permet également au sportif de prévenir les crampes et d’éviter le vieillissement précoce des cellules.

La cosmétique et la beauté ont de quoi s’en approprier

De ses propriétés détersive et nettoyante, la sève de bouleau apporte beaucoup à la peau et aux cheveux. Aujourd’hui, de nombreux produits de beauté et cosmétiques en contiennent. En usage interne, en savon, en shampoing ou en lotion, la sève de bouleau fraîche permet l’élimination de nombreux maux dont les pellicules, les démangeaisons, les irritations capillaires et bien d’autres.

Oh ! Sacrée sève de bouleau !

RondeetJolie : Assumez vos formes

La beauté est relative. Elle n’est pas fonction de notre apparence. Encore moins de nos accoutrements ou de notre présentation. Pour le commun des mortels, ce sont les personnes minces qui sont les plus jolies. Cette vision des choses pousse les individus avec une corpulence imposante à se sentir mal dans leurs peaux. Cependant, elles ne devraient pas. Des formes prononcées ne sont pas synonymes de laideur. Bien au contraire, être ronde n’est pas la fin du monde. Ce n’est pas non plus une raison pour déprimer. Avoir des rondeurs, loin d'être un handicap, peut s'avérer un atout. Il suffit de les assumer.

Le pouvoir des rondeurs

Avoir des formes généreuses n’est pas la fin des haricots. En effet, il existe plusieurs personnes qui ont une préférence pour les individus corpulents. Il y a beaucoup d’hommes qui préfèrent les femmes rondes par exemple. Cependant, ce n’est pas la seule raison. Être corpulent présente plusieurs atouts. Notamment les personnes rondes sont à l’abri de certaines remarques désobligeantes. Surtout ces moqueries selon lesquelles le vent pourrait emporter les personnes minces. Dans la population mondiale, il y a un effectif plus important de femmes rondes que d’hommes. Ceci arrive pour diverses raisons: constitution génétique particulière, sédentarité, accouchement. Lorsqu’une personne est ronde, elle a souvent plus d’aisance. Elle est plus jolie et plus imposante quand elle s’habille bien. Ah oui ! Ce n’est pas parce qu’on est ronde qu’on doit s’habiller comme à l’ère de la pierre taillée, histoire de couvrir ses formes. Il peut suffir simplement que la femme ronde paraisse pour plaire. Elle est majestueuse et c’est ce que beaucoup tentent de passer sous silence. Toutefois, il ne s’agit pas d’exagérer ou de verser dans l’excès de poids.

Le regard des gens

Dans bon nombre de magazines de mode ou de séries télévisées, la norme établie est d’être mince. Ainsi, une personne potelée aura du mal à assumer son corps et finira par développer un complexe à l’égard de ce dernier. D’autant plus que dans la rue, certains riverains observent les rondes telles des bêtes de foire. Cela les pousse à adopter des régimes alimentaires drastiques. Parfois même, des tortures physiques extrêmes dans l’intention de devenir moins rondes. Mais pourquoi se donner toute cette peine ? Ce que ces dernières ne savent pas, c’est que parfois derrière ces moqueries, il y a de l’envie. On se moquent d’elles non pas, par plaisir ou dédain, mais parce qu’en fait on aimerait être comme elles. Mais il serait difficile de l’admettre et les mauvaises langues se cachent derrière des murs de propos dégradants.

Les bonnes résolutions

Être doté de jolies rondeurs, c’est bien. Valoriser ses rondeurs, c’est encore mieux. En effet, au lieu de vivre comme un prisonnier dans son propre corps, il faut le mettre en valeur. Pour pouvoir mettre son corps en valeur, cela passe par un processus.

     – Il faut, pour commencer, se débarrasser des préjugés, obtenir une confiance en soi et ne plus se soucier des regards ni des jugements des autres.

    – Ensuite, il faut se faire plaisir. Cela consiste à bien s’habiller et sortir. Visiter des villes et aller dans des endroits plaisants.

    – Enfin, le plus important est de prendre soin de son corps. En réalité il est plus facile pour une ronde de devenir obèse. C’est ce qu’il faut éviter à tout prix. Il ne s’agit pas ici d’avoir recours à des régimes alimentaires sévères, encore moins à des efforts physiques trop intenses. Mais avant tout, il faut adopter une alimentation équilibrée et une activité physique régulière. Ce faisant, vous serez enviée d’être ronde et jolie.

La prosopagnosie, c’est quoi ?

Chaque jour, les chercheurs font la découverte de plusieurs nouvelles maladies. Ces dernières ont souvent des symptômes très compliqués à comprendre. Ce qui implique un diagnostic minutieux. Dans la plupart des cas, elles nécesitent des traitements difficiles ou même inexistants. Cela devient encore plus hasardeux quand ces maladies touchent le cerveau qui est une zone très sensible au niveau du corps humain. C’est le cas de la prosopagnosie.

La prosopagnosie, une maladie rare et complexe

La prosopagnosie est une maladie qui affecte la vue. Il s’agit d’un dérèglement neuronal. C’est une maladie très rare. Il en existe de plusieurs types. Ainsi, ce trouble peut se manifester dès l’enfance. On parle de prosopagnosie congénitale. Mais parfois elle peut être rencontrée chez les adultes. Chez ces derniers, il s’agit de prosopagnosie progressive ou acquise. Cette maladie est dite progressive lorsqu’elle s’installe en prélude à une maladie neurodégénérative. Elle est dite acquise quand la maladie apparaît après un traumatisme violent.

Causes de la prosopagnosie

Les causes de cette maladie dépendent du type rencontré. En effet, il peut s’agir d’une maladie génétique lorsqu’elle est congénitale. Mais en réalité la prosopagnosie congénitale n’a pas de causes suffisamment connues. Cependant, quand elle est rencontrée chez un adulte,dans le cas de la prosopagnosie acquise,cela peut être la conséquence d’un traumatisme crânien. Elle peut aussi être provoquée par une tumeur cérébrale. De même, ce dysfonctionnement est parfois le résultat d’un accident vasculaire cérébral (AVC). Elle survient aussi parfois suite à l’ablation d’un lobe du cerveau. Lorsqu’il s’agit de la prosopagnosie progressive, c’est souvent le symptôme d’une maladie neurodégénérative. Comme dans le cas de la maladie d’Alzheimer par exemple.

Comment se manifeste-t-elle?

Les personnes atteintes de prosopagnosie sont incapables de reconnaître le visage de leurs proches. Ou alors, elles y parviennent très difficilement, que ce soit sur une photographie ou de visu. À partir d’un certain moment, ces individus n’arrivent plus à reconnaître leur reflet dans le miroir. Ils ont du mal à faire le rapprochement entre un visage et le visage d’une personne de leur entourage. Toutefois, elles savent qu’elles sont en face d’un visage. Elles distinguent aisément le nez, la bouche, les oreilles, les joues, les yeux. Cependant, même quand il s’agit d’une célébrité par exemple, le constat est le même. En face d’un écran ou d’une photographie, elles n’arrivent pas à la reconnaître. Dans certains cas, une personne atteinte de la prosopagnosie n’arrive pas à reconnaître le visage de la même personne quand cette dernière est présentée sous différents modèles. De même, elle rencontre des difficultés dans la reconnaissance des couleurs et des chiffres. Dans d’autres cas, les personnes prosopagnosiques ne sont pas conscientes de leur maladie. Elles ignorent qu’elles sont malades; ce qui entraîne un diagnostic tardif.

Le diagnostic et le traitement

Pour écarter la possibilité d’un simple dysfonctionnement oculaire, le diagnostic s’effectue à deux niveaux. D’abord, une évaluation de l’activité visuelle puis un examen neuropsychologique. Ce dernier permet d’établir que la cause de ce trouble est d’origine neuronale. Étant donné que les causes n’ont pas clairement été établies, la prévention est la plus recommandée. Ceci implique une activité physique régulière. L’adoption d’une hygiène de vie saine est également nécessaire. Et le plus important, la pratique régulière d’activités intellectuelles est de mise. Ces activités sont entre autres la lecture, la mémorisation. Elles permettent de faire travailler les neurones. A la date d’aujourd’hui, aucun traitement efficace n’a été mis sur le marché concernant cette maladie. S’en prémunir est alors primordial.

Pilule Optimizette : Que faut-il savoir à son sujet ?

L’enfant est sans aucun doute la plus grande richesse pour l’homme. Cependant, tout le monde serait unanime d’admettre que l’arrivée d’un enfant au monde induit beaucoup de dépenses financières. En prendre soin comme il le faut n’est pas souvent à la portée de toutes les bourses. Pour préparer et assurer un avenir radieux à leurs enfants, les parents doivent se préparer en conséquence. La naissance de bébé ne nécessite pas seulement une préparation financière. Il est également et surtout important que le couple se sente prêt à l’accueillir.  Alors, pour aider les femmes à éviter les grossesses non désirées ou pour planifier les naissances, la pilule OPTIMIZETTE est mis sur le marché après des années de travaux au laboratoire pour s’assurer de sa qualité. Dans ce guide, vous découvrirez tout ce qu’il faut savoir sur Optimizette.

Description de la pilule OPTIMIZETTE 

La pilule OPTIMIZETTE est un médicament utilisé avec pour objectif de ne pas tomber enceinte. Elle fait partie de la famille des pilules progestatives ou microprogestatives qui ont tous pour rôle d’empêcher les spermatozoïdes d’entrer dans l’utérus. Celles-là doivent être distinguées d’une autre catégorie de pilules dite combinées dont le rôle est plutôt de bloquer l’ovulation. Toutes les pilules microprogestatives ne produisent obligatoirement pas le résultat escompté qu’est l’éviction de la grossesse mais OPTIMIZETTE l’assure dans une très large proportion.

En effet, l’efficacité contraceptive de ce médicament est très élevée dans le sens où il contient une quantité suffisante de progestatives pour empêcher l’ovulation. L’un des avantages de  la gellule OPTIMIZETTE par rapport aux pilules combinées, c’est que les femmes qui allaitent ainsi que celles qui ne tolèrent pas les estrogènes peuvent la prendre sans avoir le moindre problème.

Précautions dans la prise des pilules OPTIMIZETTE 

  • La prise d’OPTIMIZETTE, comme de tout autre contraceptif, ne doit pas se faire sur un coup de tête.
  • Les gélules doivent être prises conformément aux instructions du médecin ou du pharmacien.
  • OPTIMIZETTE n’est généralement pas conseillée à certaines personnes. Si vous êtes hypersensible à la substance active désogestrel, si vous avez un cancer ou une thrombose, vous ne devez prendre ce produit que si la prescription vient d’un professionnel de la santé.
  • La prise mélangée des comprimés pelliculés OPTIMIZETTE avec d’autres produits ou médicaments sans l’avis de votre médecin est strictement déconseillée.
  • Puisque OPTIMIZETTE est conçue pour empêcher la grossesse, il est déconseillé de la prendre lorsque vous êtes enceinte ou si vous pensez l’être.
  • En cas d’oubli, vous  n’avez pas à paniquer; prenez simplement la gellule oubliée dès que possible et prenez le prochain à l’heure indiquée.
  • Toutefois, si vous vous rendez compte de l’oubli après 12 heures, une grossesse pourrait fortuitement survenir. Donc, il serait plus prudent d’utiliser dans ce cas un autre contraceptif tel que le préservatif durant les 7 jours suivants.

Les effets secondaires de l’utilisation des pilules OPTIMIZETTE

L’utilisation d’OPTIMIZETTE a quelques effets secondaires qui peuvent être directs ou indirects. Le plus grand effet secondaire et le plus redouté est la possibilité de saignement. En effet, le saignement vaginal à des intervalles irréguliers pendant l’utilisation d’OPTIMIZETTE est possible. D’autres effets indésirables peuvent survenir comme les troubles de l’humeur, la diminution du désir sexuel, la fatigue, la perte de poids, le vomissement. Lorsque ces cas apparaissent, la personne la mieux placée à qui vous devez vous adresser est votre médecin.

Agoraphobie : comment vaincre sa peur de la foule ?

Les phobies sont diverses et varient d’un individu à un autre. L’objet de cette frayeur est également de plusieurs ordres : peur de l’eau, peur du vide, peur des endroits restreints, peur des insectes, peur des reptiles mais aussi la peur des endroits publics ou de la foule. Il est quand même possible de se débarrasser de ses peurs. Cela demande de la volonté, de la patience et surtout de l’aide. Cet article traite de l’agoraphobie.

Qu’est-ce que l’agoraphobie ?

L’agoraphobie est la peur irraisonnée et irrationnelle des lieux publics fréquentés, des espaces libres. La peur de la foule est désignée par un autre nom : l’ochlophobie mais les deux phobies présentent de nombreuses similitudes. Une personne atteinte d’agoraphobie est un agoraphobe par définition. Les agoraphobes ont en général peur des endroits où ils ne se sentent pas en sûreté et d’où ils ne peuvent partir rapidement à l’approche d’un danger. Les agoraphobes sont tout le temps angoissés, anxieux, en colère… Ils sont dans un perpétuel état de panique général. Ils sont à tout instant dans l’évitement et le pire, rares sont ceux qui parlent de leur problème. Et pourtant, tout seul ce n’est pas du tout gérable. On ne vient pas au monde avec ce problème et une fois qu’on en souffre il est tout à fait possible de s’en défaire.

Causes et symptômes

Il est possible de devenir agoraphobe généralement à partir de 20 ans. Il ne s’agit donc pas d’une maladie congénitale encore moins transmissible. L’agoraphobie survient le plus souvent à la suite de traumatisme important. Il peut s’agir de la vue d’un accident de la circulation particulièrement violent. Les causes ne sont pas clairement définies mais il est le plus souvent question d’un problème cérébral. Le manque de confiance et la faible estime de soi sont également des facteurs déclencheurs.

En réalité l’agoraphobie n’est pas une maladie mais une peur qui se traduit par des crises d’angoisses. Elle peut se manifester par l’accélération du rythme cardiaque et de la respiration, les tremblements, les sueurs, les essoufflements et surtout l’envie obsessionnelle de fuir. Les individus atteints de cette peur se disent que dans une foule ils n’ont aucune échappatoire en cas de danger.

Combattre l’agoraphobie

La solution radicale est d’amener les agoraphobes à affronter leurs peurs et leurs angoisses. Cela passe par un suivi médical plus psychologique que médicamenteux. C’est un processus long et éprouvant mais il est tout à fait possible d’en guérir complètement. Il s’agit de la thérapie comportementale et cognitive. Il est aussi très important de savoir exactement quel problème est à la base de cette panique.

D’autres trouvent des parades à cette peur de la foule.  Par exemple, ils vont dans les lieux publics accompagnés ou ne sortent plus du tout. Cette dernière option n’est évidemment pas sans conséquences car ces personnes deviennent captives de leurs habitations et perdent tout contact avec l’extérieur. Cela a un impact négatif majeur sur leur vie sociale et affective.

Pour se débarrasser de la peur il faut avoir le courage de l’affronter et bénéficier de toute l’aide nécessaire pour s’en libérer.

Comment soigner ses névroses ?

Elles ne sont pas assez considérées du grand public, elles sont même parfois reléguées au second plan. Il s’agit des maladies psychologiques. Il en existe plusieurs mais celles dont notre article parlera sont les névroses. Troubles de la personnalité, les névroses peuvent avoir de grandes incidences sur les relations du malade avec son entourage. Il est donc important de trouver des solutions pour les soigner. Ce sont ces solutions que nous vous apportons dans cet article.

Qu’est-ce que la névrose ?

Il est important de partir de la définition de la névrose pour arriver aux moyens de la soigner. Retenez que les névroses sont des troubles mineurs de personnalité n’ayant pas de trop grandes conséquences sur les comportements du malade. Il n’est donc pas nécessaire de faire interner un névrosé. Contrairement à de nombreuses maladies psychologiques, avec les névroses, le malade est parfaitement conscient de ce qu’il ressent. Il peut donc distinguer ce qui est réel de ce qui ne l’est pas. De même, il reste lucide et sa raison demeure la même.

Les névroses sont liées aux traumatismes psychologiques subies dans le passé. Les symptômes des névroses sont les pertes d’appétit, les fatigues répétées, l’insomnie, etc. On distingue plusieurs types de névrose : la névrose d’angoisse, la névrose hystérique, la névrose panique, la névrose phobique, la névrose obsessionnelle.

Le traitement des névroses

Puisqu’il existe divers types de névroses, il existe aussi différents traitements. Bien que certains traitements soient adaptés à toutes les névroses, il est préférable de prendre chaque type de névrose et de donner le traitement qui convient. Un traitement spécifique est en effet mieux qu’un traitement général. Nous donnerons les traitements pour les névroses les plus rencontrées chez les populations. Il s’agit des névroses d’angoisse, hystérique et obsessionnelle.

  • La névrose d’angoisse

C’est un état dans lequel les symptômes du malade sont liés à la sensation de peur qu’il ressent. Le problème est que cette peur est permanente. Pour le traitement, on peut passer par une psychothérapie. Elle peut être comportementale, analytique ou systématique. De plus, le psychiatre peut prescrire au patient des antidépresseurs et des anxiolytiques benzodiazépines.

  • La névrose hystérique

C’est une névrose assez fréquente chez la femme mais on la retrouve aussi chez l’homme. Elle est causée par une sensibilité trop élevée chez le patient. Elle se caractérise par une trop grande demande d’affection, des sentiments trop forts, des convulsions qui arrivent trop fréquemment et même des suffocations. Cette névrose se traite malheureusement assez difficilement. Comme pour toutes les névroses, on peut utiliser les anxiolytiques lors des phases dépressives. Vous pouvez aussi prendre des antidépresseurs. Mais le vrai traitement sera le comportement de l’entourage avec le malade. Ce comportement doit le pousser à se sentir compris.

  • La névrose obsessionnelle

Le patient ayant cette névrose est dérangé encore et toujours par les mêmes choses, les mêmes idées, les mêmes sentiments. Il est toujours en train de lutter avec lui-même pour se sortir de ces obsessions. En fait, il est conscient de la pathologie dont il souffre mais il ne peut pas s’en sortir seul. Il faut que le patient suive des séances de psychothérapie et de psychanalyse. Lorsque l’angoisse prend de l’ampleur, il faudra lui donner des antidépresseurs et des anxiolytiques.

Voilà un peu les moyens de traitement des névroses connus à ce jour !

Pervers narcissique : comment le reconnaît-on ?

Au début, tout est beau tout est rose mais au final ce n’est que frustration et déception. On ne sait pas toujours qui on a en face de soi. Vous pourriez facilement avoir un pervers narcissique dans votre entourage sans le savoir. Pour reconnaître désormais les pervers narcissiques et vous préserver de leur nuisance, lisez cet article.

La perversion narcissique, de quoi s’agit-il ?

La perversion narcissique est un trouble du comportement. Il ne s’agit pas d’un caractère mais d’une manière d’être. C’est un dysfonctionnement cérébral. Chez un pervers narcissique, l’autre n’existe pas. Les personnes qui l’entourent ne sont destinées qu’à assouvir uniquement ses désirs et rien d’autre. Il n’existe pas de prédisposition naturelle, la survenue de ce trouble est parfois le résultat de traumatismes subis dans l’enfance ou durant sa vie. Cependant, ce n’est pas une cause formelle. Le point commun chez tous ces individus est une immaturité émotionnelle.

Comment savoir si un individu est un pervers narcissique ?

Il existe un test afin de déterminer si tel individu est un pervers narcissique ou non. Il s’agit d’un certain nombre de caractéristiques à remarquer dans le comportement de la personne. Ainsi, un pervers narcissique ne peut s’empêcher de vous faire du mal, c’est un véritable bourreau psychologique. Il impacte négativement sur votre bien-être ; vous perdez l’appétit, le sommeil et aussi la santé. De même, dans toutes les situations, le pervers narcissique culpabilise sa victime en rejetant sur elle tous ses torts. Il prêche le faux pour connaître le vrai et pour lui vous devez être une personne parfaite. Il ne tolère aucune erreur de votre part même pas la plus insignifiante. Il est très difficile de communiquer avec lui car il ne dit jamais clairement ce qu’il veut ou pense. C’est également ainsi qu’il affiche toujours un comportement différent à chaque situation ou personne.

Le pervers manipulateur détient toujours des raisons logiques pour faire approuver même la plus repoussante des propositions. Il vous dévalorise et vous critique sans cesse à tel point que vous commencez par vous voir complètement inutile. Il s’octroie le droit de briser vos amitiés, vos groupes pour assouvir ses désirs. Il ne tient compte d’aucune de vos demandes et se met toujours en position de victime pour attirer la sympathie et la pitié. Il use de chantage ouvert ou de menaces cachées, tout ce qu’il faut pour que la victime se plie à ces exigences.

Très jaloux, égocentrique et foncièrement narcissique, il est obsédé par l’image que la société a de lui, il ne supporte pas être considéré comme une mauvaise personne. Il ne s’énerve pas facilement sauf s’il est de nature violente et ne tient pas du tout compte des autres.  Le pervers narcissique vide sa victime de son énergie et embrouille son esprit tout en faisant preuve d’un manque d’empathie spectaculaire. Il peut toutefois devenir très affectueux mais cela n’est uniquement que dans son propre intérêt.

La meilleure solution

Il est plus que nécessaire de se défaire des personnes perverses narcissiques. Ce sont de véritables poisons psychologiques qui détruisent petit à petit leurs victimes aussi bien mentalement que physiquement. Alors si vous vivez avec une femme ou un homme pervers narcissique, il urge de trouver les voies et moyens pour que vos chemins se séparent au plus vite.

Hostellerie La Cheneaudiere : un spa de luxe en Alsace

Vous avez fait un tour en Alsace, pour des vacances, un week-end ou juste pour une journée, ne rentrez surtout pas chez vous sans effectuer un arrêt à La Cheneaudière. C’est un paradis sur terre. Vous y trouverez du calme, du confort et une relaxation au-delà de vos espérances. Cet article vous donne un avant-goût.

L’emplacement de l’hôtel de rêve

L’hostellerie La Cheneaudière est situé en Alsace, rue du Vieux Moulin à Colroy-la-Roche, dans la vallée de la Bruche. C’est un véritable hôtel spa. Il se trouve en plein cœur d’un merveilleux paysage naturel. Il dispose de plus de 30 chambres et suites haut de gamme, de restaurants et de bars de pointe, de plusieurs piscines… Il possède également un magnifique spa pour votre détente et votre relaxation. L’espace Nature-spa de la Chenaudière a reçu une distinction honorifique en 2014. Il s’agit du prix du Meilleur Spa d’Hôtel en Europe. Et le spa n’a, en aucun cas, démérité depuis cette reconnaissance.

Services et hébergements

Dans l’hostellerie La Chenaudiere, profitez des services, d’un bagagiste et du parking. Il y a également la blanchisserie, les transats, les serviettes de plage, la terrasse et la salle de conférence entre autres. Vous y trouverez un sommelier expérimenté dans son restaurant. C’est un hôtel avec jacuzzi dans la chambre. Dans celle-ci, il y a toutes les commodités d’usage ; de même qu’une cafetière et un coffre-fort. Sont disponibles, de spacieuses salles de bains avec baignoire et aussi avec douches. Bénéficiez du chauffage, d’un bureau, du téléphone ainsi que d’un miroir grossissant et un sèche-cheveux. Vous pourriez réserver une chambre avec jacuzzi privatif. Profitez aussi du coffret smartbox dans l’hôtel.

Cap sur le spa

Le spa à La Cheneaudière est tout simplement magique. Il s’agit d’un vaste espace de plus de 2 000 m². C’est là que se trouve la piscine couverte et les bassins. Il y a un grand bassin intérieur et un bassin naturel à l’extérieur. Il comporte le flotarium, un bassin d’eau salée dans lequel le corps ne coule pas mais flotte allègrement à la surface. Il dispose également d’une marque de cosmétiques, Simples et Miel, mais aussi de magnifiques suites dans lesquels s’effectuent des massages relaxants et tous types de soins bien-être.

Il y a également plusieurs saunas tous permettant d’observer le paysage environnant à travers leurs baies vitrées, en profitant d’un bon massage. Pour profiter de soins exceptionnels, ce espace spa d’Alsace met à votre disposition trois suites réservées à des soins du corps et du visage. En effet, il y a la suite Montagne dans laquelle le miel de montagne et les baies sauvages sont utilisées. Dans la suite Prairie c’est le miel des fleurs qui est utilisé et dans la suite Forêt, on a recours au miel de sapin.

Plus qu’un spa de luxe

La réception est assurée tous les jours à tout moment de la journée à cet hôtel spa en Alsace. Les animaux de compagnie sont acceptés. Pour les tous petits, le babysitting et les lits bébé sont disponibles. En ce qui concerne les personnes à mobilité réduite, il y a un accès et un parking spécialement conçus pour elles.

L’hostellerie La Cheneaudière, c’est un endroit enchanté aux mille et une activités afin de garantir votre quiétude et votre confort total.

Colopathie : comment se traite le mal ?

La Colopathie est un trouble récurrent qui touche beaucoup de personnes. Il est étroitement lié au stress sans que ce dernier n’en soit la cause précise. Comment y remédier ? Dans cet article, nous vous parlons de la colopathie et des moyens de traitement.

La colopathie fonctionnelle

Le terme “colopathie fonctionnelle” désigne le syndrome de l’intestin irritable encore appelé syndrome du côlon irritable. Il s’agit d’une affection fréquente qui se manifeste par la survenue de troubles digestifs. Ces derniers se caractérisent par des ballonnements, des douleurs abdominales, une constipation ou une diarrhée.  Toutefois, l’intestin ne présente des signes de lésions. La colopathie ne représente pas un facteur favorable au cancer du côlon. Cependant, on associe les malaises qu’elle induit à une modification de la vitesse de transit des aliments au niveau du gros intestin. Selon que le passage des aliments soit trop rapide ou trop lent, elle manifeste des symptômes différents. Cette maladie s’annonce graduellement chez les adolescents et les jeunes adultes. Dans certains cas, on rencontre des formes de colopathie chronique. Dans ce cas, les personnes atteintes connaissent des périodes de rémission plus ou moins longues. Généralement, la personne atteinte de colopathie consulte pour une diarrhée qui n’est autre qu’une fausse diarrhée due à l’abondance de mucus dans les selles.

Le traitement de la colopathie

Lorsque les malaises de la colopathie sont nouveaux ou incommodants, il convient de consulter un médecin. La consultation s’impose également lorsqu’il y a présence du sang dans les selles ou autres signes préoccupants. Les gastro-entérologues peuvent distinguer différents types de constipations chez les sujets qui en souffrent. Il y a la constipation d’évacuation, la constipation atonique et la constipation spasmodique. C’est selon le type que le spécialiste va décréter le moyen de traitement adéquat.

Lorsqu’il s’agit de colopathie, le type, la gravité et les symptômes diffèrent d’un individu à un autre. La colopathie fonctionnelle étant liée à l’alimentation, il est conseillé d’augmenter sa consommation de fibres solubles. Ces derniers ont les propriétés pour réduire le taux de glucose sanguin et de cholestérol. On les retrouve dans les haricots rouges, pois, la mangue, les pruneaux séchés, le son d’avoine, le psyllium… Parallèlement, il faut réduire la consommation des fibres insolubles. Les aliments riches en ces éléments sont entre autres : les grains entiers, le chou-fleur, les pois verts, le son de blé, les céréales de blé, les framboises, la banane, les amandes.

Il faut également réduire les matières grasses, des aliments qui causent le ballonnement, éviter l’alcool, le chocolat, les boissons à base de caféine. Il faut boire régulièrement de l’eau. Les sujets ayant comme facteur aggravant le stress doivent apprendre à se relaxer. Il est aussi conseillé de faire des exercices physiques. De façon ponctuelle, le traitement nécessite la prise de laxatifs et d’antidiarrhéiques. Les uns qui ramollissent les selles tandis que les autres stoppent la diarrhée et les selles collantes. En cas de douleurs, les antispasmodiques et antibiotiques sont conseillés.